كان مكتب, bureau de détective privé [2011]

Kan maktab

Installation/performance, enseigne lumineuse, bureau en métal, fauteuil en simili cuir, dispersion Aqua Dew, 2 néons blancs, chaise en bois, ventilateur, corbeille à papier en plastique, détective privé, sac en plastique, torchy, photographie des pyramides de Guizeh, calendrier mural, plan du Caire, dessin encadré, papier calque, loupe, cendrier, paquet de cigarettes, briquet, stylo bic, cahier administratif, tampon, cartes de visite, téléphone mobile, agrafeuse, rapports, acte de divorce censuré, procuration, 7500 feuilles A4 vierges et photographie du Ministère des Affaires extérieures, 2011

Kan maktab  est un travail qui explore les limites entre la réalité, l’autobiographie et la fiction. L’ensemble de l’installation contient des pièces témoignant de la réalité des faits ainsi que des objets fictionnels.
L’installation est composée de diverses pièces autonomes et différents mediums tel le dessin, la photographie, le collage, le ready-made et devient performative par la présence du détective et par l’enquête menée dans la réalité.

Blog